« Temps, rythmes et pratiques collaboratives | Accueil | Les Packages de Pratiques Collaboratives »

Commentaires

Michel Beaumont

J'ai lu votre ouvrage Le travail collaboratif sur Internet et j'y ai trouvé beaucoup d'intérêt. Je découvre votre blog aujourd'hui.
Je crois qu'il faut prendre garde à la liaison attitude - comportement. Celle-ci n'est pas tenue pour acquise dans la littérature des sciences de gestion aujourd'hui (Bromberg M. Attitudes in Encyclopédie de gestion des ressources humaines. Vuibert 2003).
Globalement l'attitude est peu prédictive du comportement. La conception de celle-ci, comme un processus latent d'acquisition de valeur à l'égard d'un objet, qui semble prédominer aujourd'hui, n'en fait que l'un des déterminants du comportement. Celui-ci est régi par la motivation dont l'attitude n'est qu'un des éléments. "Nous sommes plus efficaces et entraînés socialement, à trouver des raisons à nos comportements qu'à faire ce que nous avons de bonnes raisons de faire" (Abelson 1972).
Ce que vous décrivez dans la seconde partie de ce post relève davantage, me semble-t-il de comportements que d'attitudes.
Pratiquement, cela me conduit à penser qu'il importe de développer des attitudes favorables au travail collaboratif en étant attentif aux différentes sources de la motivation au travail. Et je suis complètement d'accord avec vous sur l'intérêt du développement de cette forme de travail aujourd'hui, dans de multiples domaines...

Marie SaintGenoix

Je découvre aussi ce blog, un peu par force, car mes recherches d'info se font en quelque sorte sous contrainte professionnelle. Les réflexions que je trouve ici m'étonnent et sont intéressantes pour moi, car le "travail collaboratif" me semble souvent présenté ailleurs comme un dispositif technique vraiment hermétique pour les non initiés.
Je ne connais pas encore grand chose dans ce domaine, mais je suis plus à l'aise avec les notions d'attitude, de comportement et de motivation.
J'avoue que le débat me semble un peu sans fin : bien sur, les attitudes ne déterminent pas entièrement le comportement. Mais il n'existe pas non plus de déterminants pour susciter la motivation, ni pour assurer que la motivation d'une personne ira dans le sens voulu par le management.
Pour ma part, je comprends très facilement l'idée qu'on puisse avoir, ou non, une attitude coopérative. Mais ne vois pas bien comment je pourrais motiver mes collaborateurs à coopérer, si c'est contraire à leur attitude profonde ?

Michel Beaumont

Oui, vous avez raison, ce n'est pas simple. Il me semble que considérer la question de la motivation au travail collaboratif relève d'une multitude d'éléments dont les méthodes et des outils offerts, certes - et la méthode MAIN a très vraisemblablement des qualités, en particulier, semble-t-il, dans sa mise en place -, des caractéristiques individuelles des intéressés, dont leurs attitudes, mais aussi finalement du contexte général du travail, et en particulier de son traitement de l'estime de soi...

belaychi youssef

Bonjour monsieur
je suis étudiant en d.u.t animateur social et sociculturel. Nous avons pour matier la psychologie sociale. C'est en cela, que je vous demande si vous pourriez m'envoyer( le plus tôt possible) des infos ou documents sur l'attitude,( sa formation, sa mesure et sa structure) parce que c'est mon sujet d'oral pour fin mai.
Je vous en remercie d'avance et vou prie mes sincéres salutation .

belayachiyoussef@yahoo.fr

Boye El Hadj Auguste

bonjour monsieur je me nomme boye el hadj et je suis étudiant à l'école de commerce et gestion de mon pays la Cote d'ivoire.J'aimerais s'il vous plait connaitre la définition exacte de l'attitude.ses caractéristiques et le rapport de l'attitude avec le comportement.Merci d'avance j'en ai vraiment besoin.

Grainariene

Hello!
Nice site ;)
Bye

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.